Chantier pédagogique AIT-OUAJJOUD 2011

Neuf jeunes  du Lycée Professionnel Alexandre Bérard d'Ambérieu-en-Bugey, scolarisés en première, terminale et BTS Energie, ont installé une pompe solaire et des bornes-fontaines dans le village.


Le chantier a eu lieu du 20 avril au 27 mai 2011.

AitOuajjoud_Oued_800px


carteouajjoud_smallLe village, Aït-Ouajjoud, est situé à 1600 m d'altitude sur les hauts-plateaux de l'Atlas au Maroc.

Aït-Ouajjoud, n'est ni électrifiée, ni desservie en eau potable. Il est accessible depuis la route principale par une piste de 10 km.

Les villageois s'approvisionnent en eau dans des puits privés, qui sont souvent à sec l'été, ou directement dans l'oued lorsque l 'eau coule après une pluie ou à la fonte des neiges dans les montagnes qui dominent au-dessus du fond de la vallée.

Les conditions sanitaires sont précaires, en raison de la mauvaise qualité sanitaire des eaux des puits ou de la rivière. Le projet va fortement contribuer à améliorer le situation de village et pleinement profiter aux femmes à qui incombe la corvée d'eau, plusieurs heures par jour.

 

Les jeunes du lycée ont installé une pompe solaire sur un forage. L'eau pompée est stockée dans un château-d'eau pour être ensuite distribuée dans tout le village par un réseau de 5 bornes-fontaines publiques dont une placée près de l'école.SG08-7_petit

L'association eauSoleil travaille localement avec l'association villageoise TAMOUNT ainsi que les autorités du Maroc.

Elle se chargera ensuite d'accompagner l'association Tamount dans la gestion et la maintenance du projet.

L'association Tamount est chargée de la surveillance du système ainsi que de l'organisation du paiement du service de l'eau par les villageois afin de faire face aux dépenses futures de maintenance et de réparation quand cela sera nécessaire.

 

petit_At-Ouajjoudx

Au Maroc les infrastructures lourdes, château-d'eau et canalisation principale de distribution, ont été financées par les services de la province d'Errachidia.

EauSoleil prend en charge la pompe et le réseau de bornes-fontaines, ainsi que les frais d hébergement du groupe pendant toute la durée du voyage.

Le Conseil Général de l'Ain, le Syndicat Intercommunal del'Eau de la Région d'Ambérieu (SIERA), la Communauté de Communes de la Plaine de l'AIn et le Ministère de l'Ecologie soutiennent le projet financièrement.

Mis à jour (Mercredi, 26 Octobre 2011 18:04)

 
casus telefon